Introduction

La conquête de l'Ouest, la ruée vers l'or, les trappeurs, les Indiens, les convois de chariots bâchés, les hors-la-loi et les attaques de trains ou de diligences, les cow-boys et les énormes troupeaux de bœufs ; voilà ce à quoi nous pensons quand on nous parle du western. A cela bien sûr, mais aussi aux grands espaces, aux canyons (inhospitaliers, témoins d'embuscades sanglantes), à la Prairie, décors grandioses des aventures de personnages historiques ou de héros imaginaires, véhiculées par les contes, nouvelles, récits, pièces de théâtre, poèmes, scénarios, peintures, photographies, dessins, spectacles, bandes dessinées, légendes traitant de la fabuleuse épopée de la colonisation des sauvages Etats-Unis d'Amérique du 16ème au 19ème siècle.

De toute cette période, nous en connaissons beaucoup et à la fois très peu car souvent nous ne voyons dans le western que les films et parfois les bandes dessinées et les quelques livres pour la jeunesse que nous avons vus et lus. Cependant, à la base de tous ces canaux de diffusion du mythe de l'Ouest se trouvent, pour la majeure partie, outre les faits historiques en eux-mêmes, les romans de la conquête de l'Ouest. Ces romans, nouvelles ou histoires peuvent être regroupées sous l'appellation de littérature western.

Cette littérature est souvent mêlée indistinctement aux littératures d'évasion, ces écrits destinés à nous faire rêver et que pendant longtemps personne ne s'est soucié de classer en grands genres. Un tel rangement en catégorie, s'il permet de distinguer les différents thèmes principaux, ne doit pas être fermement cloisonné. En effet, les écrivains puisent souvent de plusieurs côtés afin de produire une œuvre originale et remarquable, se distinguant du lot. Néanmoins, une telle étude a montré qu'au sein des romans d'aventures se distinguait notamment le western.

Nous savons que le roman western c'est le récit de la conquête de l'Ouest américain, mais nous perdons souvent de vue qu'il se décline sous plusieurs formes :

  • les récits de découverte, d'exploration et d'expédition contant les premiers contacts de l'Européen avec le Nouveau Monde peuplé de tribus indiennes étranges,
  • les témoignages des pionniers qui commencèrent à coloniser ces terres,
  • les romans western traditionnels racontant la vie de l'époque de façon plus ou moins respectueuse des réalités historiques,
  • les tall tales ou romans western humoristiques optant pour la voie du comique ou du grotesque pour dépeindre ces mêmes réalités souvent tirées, dans le cas présent, de légendes orales ou du folklore local,
  • les romans western crépusculaires témoignant de la fin d'une époque de conquêtes face à la modernité et
  • les romans d'inspiration western reprenant les mythes de la conquête de l'Ouest mais pour les transporter dans d'autres temps, d'autres lieux.

Tous ces courants furent, et sont toujours, illustrés par nombre d'auteurs (américains, européens, canadiens et autres) dont une caractéristique commune fut de se servir allègrement de pseudonymes pour camoufler leur véritable identité (comme B. Traven), leur sexe (comme B. M. Sinclair), ou encore différencier leur production (espionnage, policier…). La littérature western a évolué suivant les époques, changeant d'apparence pour mieux satisfaire aux exigences du public. Actuellement, elle continue d'évoluer dans la voie des roman d'inspiration, alliant le western à d'autres genres.

Il existe de nombreuses pistes à suivre pour rêver d'horizons lointains et participer à des chevauchées fantastiques à travers la prairie. La prose "délirante" des premiers narrateurs, friands d'exotisme, a progressivement fait place à des œuvres plus respectueuses de l'Histoire et témoignant de plus de réalisme ainsi que d'une certaine nostalgie des grands espaces et d'une manière de vivre à la dure mais libre.

Diverses parutions récentes prouvent que la veine de la littérature western n'est pas "épuisée" et qu'elle évolue encore. L'engouement des lecteurs n'est peut-être plus aussi enthousiaste qu'il le fut dès le 19ème siècle, mais il perdure par-delà les modes comme en attestent les rééditions régulières des chefs-d'œuvre des précurseurs traduits dans de nombreuses langues et qui se nommaient Jack London, James Fenimore Cooper…

Le roman western est le gardien de l'esprit de la Frontière et de l'histoire de ces hommes et de ces femmes qui sont entrés dans la légende (comme David Crockett, Kit Carson, Buffalo Bill, Calimity Jane et Belle Starr) mais aussi de ces immigrants anonymes venus du monde entier à la recherche d'un nouveau foyer. Ces terres vierges furent le lieu de rencontre et d'affrontement de cultures différentes et le formidable creuset d'une nouvelle nation.

Christine Lipczynski

 

 

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site