Mon amie Antonia

Mon amie Antonia / Willa Cather [L]

Suite à la mort de ses parents, le jeune Jimmy Burden est envoyé dans l’Ouest, au Nebraska, chez ses grands-parents qui y dirigent une ferme. Jake Marpole, ancien valet de ferme du père, fait le voyage en train depuis la Virginie avec lui. Il travaillera à la ferme. Le chef de train, qui vient souvent discuter avec eux des régions traversées et leur parle d’une famille d’immigrés qui se rend au même endroit qu’eux…

Ils descendent à Black Hawk, petite ville frontière où Otto Fuchs, employé à la ferme des Burden vient les chercher. La famille d’étrangers, des Tchèques, sera leur plus proche voisin. 35 km les séparent de la ville.
La ferme des Burden est une belle habitation en bois, possédant une cave et un étage mansardé. C'est la seule de ce style dans les environs, les autres étant de simples huttes de terre ou même des abris creusés à flanc de coteaux. Ils ont en plus une écurie, une porcherie et des greniers. Les Tchèques sont moins bien installés qu’eux, aussi les Burden vont-ils leur rendre visite en leur portant des provisions.
Les parents Shimerda ont un fils aîné Ambrosch, Marek un autre fils un peu fou, une jeune fille Antonia et une petite fille Youlka. Ils ont racheté les terres de Peter Krajiek qui est leur seul interprète car aucun d’eux ne parle encore l’anglais. Jimmy est chargé de donner des cours à Antonia, laquelle possède une grande soif d’apprendre. Les deux enfants jouent souvent ensemble.
Krajiek n’est apprécié par personne, pas même par ses compatriotes, mais ces derniers le gardent car ils ne sauraient se débrouiller sans lui. Les Shimerda trouvent en deux Russes voisins, des personnes avec qui parler mais l’un d’eux meurt d’un accident de travail et son frère est obligé de tout vendre pour rembourser leurs dettes avant de quitter le pays. Le père d’Antonia, déjà très mélancolique d’avoir quitté son pays, est très attristé de la perte de leur deux nouveaux amis. L’hiver et la neige arrivent. Les Shimerda souffrent du froid et de la faim. Les Burden leur portent un peu de nourriture et ne peuvent que constater leur complet dénuement. Le père d’Antonia finit par se suicider. Otto est chargé de la confection du cercueil car il est le seul des environs à avoir suffisamment de connaissance en menuiserie. On l’enterre à la croisée de deux chemins car aucun des cimetières des environs ne veut l’accepter.
Après ce rude hiver, les Shimerda construisent une maison en rondin, leur ancienne «tanière» servira dorénavant de cave. Ils achètent un poulailler, de la volaille et commencent à cultiver leur terre. Tous savent maintenant se débrouiller en anglais. Agée de 15 ans à peine, Antonia travaille aux champs comme Ambrosch et ne se rend donc pas à l’école mais demande à Jimmy de lui enseigner les choses qu’il y apprendra. Cependant, à cause du dur travail qu’elle fournit, comme un homme, elle prend vite des attitudes fières et vantardes comme sa mère, devient grossière et perd ses bonnes manières. Ambrosch est devenu le chef de famille et règne sur toute la maisonnée. Ils ne respectent pas leurs engagements, ne prennent pas soin des affaires qu’on leur prête et se montrent plus qu’ingrats envers les Burden. Seul le grand-père de Jimmy parvient à maintenir la paix entre les deux familles. Il continue d’aller les voir pour leur donner des conseils. L’été est chaud et ensoleillé, ce qui facilite la croissance du maïs de leurs champs et assurent ainsi une bonne récolte.
Jimmy va entrer dans un cycle supérieur à l’école et les Burden décident d’emménager en ville d’autant plus qu’ils commencent à se faire vieux pour le travail des champs. Otto et Jake partent tenter leur chance comme mineurs après avoir aidé la famille à s’installer. Jimmy découvre un monde très différent de la campagne mais s’y adapte très vite.
Pendant ce temps, Ambrosch continue d’employer Antonia comme un homme l’envoyant même se louer dans les fermes du voisinage. Grand-mère Burden lui trouve, pour l’hiver, un emploi de cuisinière en ville chez leurs sympathiques voisins.
Ancien fermier, M. Harding est devenu le plus important homme d’affaire de la région. Sa femme est toujours enjouée et gaie. Ils ont trois enfants avec qui Jimmy aime jouer ainsi qu’une fille aînée, Frances. Antonia a alors 17 ans et est une belle jeune fille malgré le travail des champs qu’elle accomplit. Une part de son salaire reviendra à Ambrosch.
L’hiver arrive et avec lui les joyeuses soirées chez les Harding. Antonia est ravie de travailler chez eux et s’en sort très bien. Elle parle maintenant fort bien l’anglais et s’entend à merveille avec la famille Harding. Au printemps, un couple d’Italiens vient enseigner la danse en ville. Ils ont un succès fou. Antonia va danser tous les soirs.
Elle et les autres filles des fermes attirent les regards de tous les garçons de la ville mais sont mal considérées et aucun de ces garçons ne les épousera même s’ils flirtent avec. Antonia acquiert ainsi une réputation de fille facile et les Harding lui interdisent de sortir. Elle décide de les quitter peu après et va travailler chez les Cutter malgré leur impopularité.
Jimmy termine l’école secondaire et décide de se préparer à l’université. Loin de chez lui, il se fait rapidement un ami en la personne de Gaston Cleric, un de ses professeurs. Cleric lui propose de se rendre avec lui à Boston pour y terminer ses études. Jimmy accepte, passe voir ses grands-parents et le reste de sa famille restée en Virginie et part pour Boston. Deux ans plus tard, il a terminé ses études à Harvard et passe l’été à Black Hawk avant d’entamer des études de droit.
Econduite juste avant le mariage par le jeune citadin qu’elle aimait, Antonia retourne chez Ambrosch et ne se rend plus en ville car elle est enceinte. Lorsqu’il apprend toute l’histoire, Jimmy rend visite à Antonia qui a repris le dur travail des champs. Sa petite fille est née et elle l’aime tendrement sans avoir honte d’elle. Jimmy lui raconte tout ce qu’il a fait durant ces années ainsi que la mort de Cleric. Il travaille maintenant dans l’étude d’un des parents de sa mère à New York.
Vingt années s’écoulent avant qu’ils n’aient l’occasion de se revoir. Antonia s’est mariée à un Tchèque et a une dizaine d’enfants. Ils ont une belle maison avec un petit verger, ne sont pas riches mais ne manquent de rien et sont heureux. Ambrosch s’est marié et sa femme le mène par le bout du nez. Jimmy rencontre toute la famille d’Antonia et les apprécie tous, enfants et mari. Jimmy quitte Antonia et sa famille, la tête pleine de projets ; venir les voir, les emmener en voyage…

Amitié / Education [Blanc] / Ferme / Fermier / Fermier [Tchèques] / Ville / Ville frontière

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site